Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Journal d'un nomade

Journal d'un nomade

Restless, shifting, fugacious as time itself is a certain vast bulk of the population of the red brick district of the lower West Side. Homeless, they have a hundred homes. They flit from furnished room to furnished room, transients forever - transients in abode, transients in heart and mind. They sing "Home, Sweet Home" in ragtime; they carry their lares et penates in a bandbox; their vine is entwined about a picture hat; a rubber plant is their fig tree. (O. Henry)

Profession cueilleur d’oignons

À 9h55 du matin, une agence d’intérim appelle K. : " Si tu veux travailler aujourd’hui, tu dois te présenter à notre agence à 11h00 du matin. Tu vas cueillir des oignons. " À 10h00, K. enfourche son vélo et met une heure pour arriver, transpirant, à l’agence. La secrétaire le salue et lui dit de patienter. Un chauffeur viendra chercher les ouvriers. Son équipe est composée de quatre travailleurs: Un Mexicain sans permis de travail ni statut de résident, un Malien, diplômé de sciences politiques et un Marocain qui détient une maîtrise en biologie, ancien de deux universités, une marocaine et une sénégalaise.

En arrivant à la ferme à midi, un chauffeur kosovar les emmène à bord d’un chariot élévateur aux champs d’oignons. Ces derniers étaient déjà arrachés à la machine. Ils n’avaient qu’à les ramasser et les mettre dans des bacs jaunes. Chacun choisit une rangée et commence à remplir les bacs. Dès qu’il sont remplis, leur contenu est déversé dans une énorme caisse en bois. Aussitôt les caisses remplies, le chariot élévateur les décharge dans un gros camion.

Le travail est dur. Quelle que soit la position choisie pour travailler, les maux de dos, à la fin de la journée, sont inévitables. Parfois atroces, surtout pour ceux qui souffrent déjà de maux de dos. En plus, il y a les moustiques qui profitent des moments de distraction pour extorquer leur dîme de sang. À 15h00, tout le monde prend une pause de 15 minutes. À 18h30, c’est la fin du ramassage. On ramasse au début les bacs vides et après les ouvriers. La paie sera de 55 dollars canadiens chacun pour un total de six heures et demi de travail.

En rentrant chez lui, K. avait hâte de prendre une douche. Son corps et ses vêtements dégageait une forte odeur d’oignon. Après une douche à l’eau chaude et une soupe aux oignons, K. s’est affalé sur son lit. Ses rêves étaient remplis d’oignons de toutes les tailles et de toutes les couleurs. On dit que l’oignon est un aphrodisiaque. Sauf pour les cueilleurs d’oignons. Ils n’ont pas envie de coucher mais de dormir.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article