Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Journal d'un nomade

Journal d'un nomade

Restless, shifting, fugacious as time itself is a certain vast bulk of the population of the red brick district of the lower West Side. Homeless, they have a hundred homes. They flit from furnished room to furnished room, transients forever - transients in abode, transients in heart and mind. They sing "Home, Sweet Home" in ragtime; they carry their lares et penates in a bandbox; their vine is entwined about a picture hat; a rubber plant is their fig tree. (O. Henry)

Lettre à Revenu Québec

A l’attention du Ministère du Revenu du Québec

La Haye, le 26 juin 2007

Chère Madame,

Je ne sais pas si vous connaissez ce gag de feu Groucho Marx : Il prend le pouls d’un homme qui vient de perdre connaissance, regarde sa montre puis dit : «Ou bien cet homme est mort ou bien ma montre s’est arrêtée

En ce qui concerne la somme de $715.85 que Revenu Québec me réclame, je ne puis envisager que deux alternatives : ou bien le Ministère s’est trompé de chiffre ou bien il s’est trompé de personne. Cette deuxième hypothèse est à exclure puisque, vérification faite, je suis le seul Canadien qui porte le nom d'Omar K. Donc il ne reste plus qu’à examiner attentivement la première hypothèse, fort probable d’après moi. Mais ma comptabilité trouve des difficultés à refaire les calculs fiscaux se basant uniquement sur cette phrase sibylline, contenue dans votre lettre du 16 juin 2007 : «…nous avons constaté que vous deviez au Ministère, en vertu d’une ou de plusieurs lois fiscales, la somme de $715.85…». Donc Revenu Québec est lui-même dans le doute. Il ne sait pas s’il s’agit d’une ou de plusieurs lois fiscales. C’est ce qui me rend perplexe à mon tour. Je voudrais bien savoir de quelle(s) loi(s) il s’agit. La transparence n’est-elle pas la première vertu d’un gouvernement démocratique ?

Un vieux dicton arabe dit : «Ne cessez jamais d’apprendre du berceau jusqu’au tombeau». C’est précisément ce qui je suis en train de faire ici aux Pays-Bas. Même si vos calculs se révèlent justes et justifiés, je suis dans l’incapacité de payer le moindre sou avant mon retour au Canada pour chercher un emploi stable. Ou même instable, peu importe. Bref, présentement tous mes signes de richesse sont intérieurs.

Veuillez agréer, Madame, l’assurance de mon profond respect.

Omar K.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article