Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Journal d'un nomade

Journal d'un nomade

Restless, shifting, fugacious as time itself is a certain vast bulk of the population of the red brick district of the lower West Side. Homeless, they have a hundred homes. They flit from furnished room to furnished room, transients forever - transients in abode, transients in heart and mind. They sing "Home, Sweet Home" in ragtime; they carry their lares et penates in a bandbox; their vine is entwined about a picture hat; a rubber plant is their fig tree. (O. Henry)

Bavardage sur la plage

« Il ne faut pas confondre "réussir dans la vie" avec "réussir sa vie". » (Coluche)

Une brise marine très agréable caresse deux visages bronzés, plongés dans la lecture, sur la plage de Mahdia. Une mère et son fils sont allongés côte à côte, face à une mer presque calme. Il est difficile de deviner l’âge de la vieille dame. Est-elle une femme de 70 ans qui a mal vieilli ? Ou bien s’agit-il d’une retraitée de 90 ans qui résiste bien à la deuxième loi de la thermodynamique ? La même question se pose pour son fils. Peut-être est-il un jeune homme de 30 ans qui, à cause d’une mauvaise hygiène de vie, paraît en avoir 40 ou même 50. Il se peut aussi qu’il soit un quinquagénaire qui est resté jeune grâce à une activité sportive intense et une alimentation équilibrée. Elle est en train de lire آسف لم أعد أستطيع (Désolé, je n’en peux plus), un recueil de nouvelles en arabe, écrites par l’écrivain égyptien Ihsen Abdelquddous. Il est en train de lire La muerte y otras sorpresas (La mort et d’autres surprises), un recueil de nouvelles en espagnol, rédigées par l’écrivain et poète uruguayen Mario Benedetti. La mère interrompt sa lecture et se tourne vers son fils.

Mère (M) : Je suis affligée par ton manque de motivation et d’ambition.

Fils (F) : Tu te trompes, maman. Je nourris une grande ambition.

M : Laquelle ?

F : J’ai une seule et unique ambition dans la vie : devenir un jour ambitieux !

M: Tout ce que je peux dire c’est que tu as bien réussi à rater ta vie.

F : Je pense sérieusement à me lancer dans l’écriture. Écrire un livre tiré de mon expérience personnelle : 100 idées brillantes pour réussir à rater sa vie !

M : Un livre qui brillera par son échec auprès des lecteurs.

F : Évidemment, je ne cherche pas le succès. Dans le cas contraire, je ne serais pas cohérent dans mes idées.

M : Parfois j’ai l’impression d’avoir accouché d’un extra-terrestre. Si seulement je pouvais explorer ton cerveau tordu !

F : On appelle ça "Loi des grands nombres". Sur un grand échantillon produit par la nature, les ratages sont inévitables. Certains arbres fruitiers ne produisent jamais de fruits.

M : Mais toutes les créatures de Dieu ont une raison d’exister.

F : À part cette créature qui est allongée à côté de toi. Je suis en désaccord total avec Dieu, au cas où il existe. Je trouve que l’apparition de la vie sur terre était une très mauvaise idée. J’aurais préféré un univers inerte, sans vie.

M : Si la vie n’a pas de sens, alors pourquoi passes-tu ton temps à nager et à lire ?

F : C’est tout ce que je sais faire. Peut-on demander à un oiseau pourquoi il vole ? Les oiseaux volent parce qu’il ne peuvent s’empêcher de voler.

M : Je n’arriverai jamais à te comprendre.

F : C’est tout à fait normal. Je n’ai jamais réussi à me comprendre !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article